Vous êtes ici

Les critères de sélection de votre isolant intérieur dans le garage.

Si vous désirez isoler votre garage, vous serez toujours confrontés au choix d'un isolant.
Comment faire pour choisir ? Voici un petit guide rapide qui peut vous aider à comparer les différents critères qui comptent dans le choix d'un isolant pour le garage ou tout autre pièce de la maison à isoler par l'intérieur.

La nature de l'isolant: C'est le premier critère de sélection d'un isolant. Les matériaux sont variés (laine de verre ou de roche, isolants synthétiques à base de polystyrène ou de polyuréthane, isolants d'origine végétale ou animale). En rouleaux ou sous forme de panneaux semi-rigides, l'isolant est adapté à une pose sous les remparts de la toiture ou entre les solives d'un plancher. Les panneaux rigides sont plutôt adaptés en doublage de murs ou sur les sols, tandis que les isolants proposés en vrac ou en flocons sont souvent destinés à l'isolation des combles perdus.

La résistance thermique : R Exprimée en m2.°C/W, elle est obligatoirement indiquée sur l'étiquette du produit. Elle est calculée en fonction du coefficient de conductivité thermique du matériau et de son épaisseur (en mètre). Ainsi plus le matériau est épais, plus il est isolant et plus sa résistance thermique est élevée. A titre indicatif, la résistance thermique des laines minérales (isolant le plus utilisé en Europe) se situe entre 4,5 et 6,5 pour une épaisseur comprise entre 160 et 260 mm. La certification ACERMI. Elle est accordée par l'Association de certification des matériaux isolants (http://acermi.cstb.fr). Elle garantit une qualité et une efficacité contrôlées. De plus elle indique l'aptitude à l’emploi de l'isolant selon son application dans l'ouvrage. Toutefois, cela ne veut pas dire que les matériaux n'ayant pas la certification ne sont pas de bonne qualité ou sont inaptes à l'emploi.

La réglementation: Les propriétaires ne sont pas obligés de rénover ou ou d'améliorer les perfomances energétiques de leur logement. Par contre s'ils décident de le faire alors ils devront le faire dans le respect de la réglementation. En effet, lorsqu'on isole des combles perdus, la résistance thermique exigée est supérieure ou égale à 4,5 alors que si ces combles sont aménagés, une résistance thermique de 4 suffira. Mais attention, les niveaux de performance exigés par la réglementation ne sont pas les mêmes que ceux qui ouvrent droit à un crédit d'impôt.